Rechercher sur le site

La ville de Paris doit stopper son partenariat avec les agences de notation !

Communiqué de Presse
Paris, le 6 octobre 2014

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s Communiste - Front de Gauche du Conseil de Paris

La ville de Paris s’apprête à renouveler le marché contracté avec des agences de notation afin d’évaluer la dette de Paris et lui donner une note sur la qualité de son crédit.

Ces prestations coûteront à la ville de Paris 200 400 euros par an pour deux lots, soit 400 800 euros chaque année pour ce marché reconductible sur une période de 3 ans. Rappelons qu’à l’heure actuelle, la Maire de Paris cherche des recettes supplémentaires pour boucler le budget 2015.

Le groupe Communiste-Front de Gauche s’oppose fermement à cette délibération soumise au prochain de Conseil de Paris.

La ville de Paris ne doit pas participer à ce système car c’est en partie donner le pouvoir à des agences privées qui influencent notre comportement et nos modes de pensée. Elles notent selon des critères opaques, avec comme seul boussole le libéralisme financier.
Cette notation peut influer sur les taux d’emprunts octroyés à la ville.

Comment pouvons-nous laisser des agences privées régir nos politiques publiques ? C’est au mépris de la démocratie que leur système de notation s’est imposé.

La ville de Paris doit s’affranchir de ce procédé et ouvrir la voie de l’émancipation.
Refuser de collaborer à ce système c’est cela un « PARIS QUI OSE ».

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s
Communiste - Front de Gauche
du Conseil de Paris

Publié le

6 octobre 2014

Auteur-e-s