Rechercher sur le site

La ville de Paris, une ville comme les autres

Le conseil constitutionnel a rendu son avis sur la question prioritaire de constitutionnalité posée par la ville de Paris.

Le Préfet ne pourra plus fixer la liste des 12 dimanches maximum, travaillés dans le commerce.

La Maire de paris avait légitimement souhaité que ce droit lui soit accordé comme c’est le cas dans les 36 000 communes de France. Nous souhaitons qu’elle utilise ce droit en tendant vers le minimum de dimanches ouvrés.

Notre opposition reste entière à la généralisation du travail du dimanche et aux zones internationales de commerce, mais nous considérons que la Maire de Paris est mieux à même de déterminer les dimanches travaillés que la Préfecture de Police. Nous connaissons l’opposition d’Anne Hidalgo à la généralisation du travail du dimanche.

Le droit au repos en famille, aux loisirs à l’engagement associatif est pour nous essentiel. Nous voulons d’une ville où existent des moments de pause et de respiration, une ville pour ses habitants et ses salariés et pas uniquement pour les touristes.

Nicolas Bonnet Oulaldj
Président du groupe communiste - Front de Gauche
au conseil de Paris

Publié le

24 juin 2016

Auteur-e-s