Rechercher sur le site

Le Conseil Parisien de la Jeunesse ne redoute pas l’avenir

A l’occasion de la restitution des travaux du Conseil Parisien de la Jeunesse, Danièle Premel salue le travail effectué et encourage les membres du Conseil Parisien de la Jeunesse à continuer de s’emparer des différents enjeux auxquels notre ville est confrontée et d’enrichir le débat public.

Retrouvez son intervention...

Madame la Maire, Cher.es collègues,

Cher.e.s représentant.e.s du Conseil Parisien de la Jeunesse, notre Groupe vous remercie pour votre travail, et votre présence au sein de notre assemblée.

Votre promotion a choisi de rendre hommage à Simone Veil. En choisissant ses mots « Je ne suis pas de ceux et celles qui redoutent l’avenir », vous posez votre regard devant vous, et prenez la mesure des actions à mener pour que Paris reste une ville accueillante, mixte et accessible et nous partageons ce regard.

Une nouvelle fois, vous nous présentez un rapport qui témoigne de votre activité, de votre apport au débat public, de votre souci de traduire et de porter la parole des jeunes parisiens, d’apporter votre contribution et celle de la parole des jeunes à la recherche des solutions ou des avancés sur les questions et les problèmes que rencontrent les jeunes.

Votre communication ne se contente pas de rappeler votre bilan elle propose que vous vous engagiez sur de nouveaux chantiers :

• le handisport et l’inclusion des personnes en situation de handicap par le sport en lien avec les
• Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ;
• le lien intergénérationnel dans le cadre du schéma « Seniors à Paris » ;
• la réflexion sur le lien Armée-Nation.

Tout en continuant à réfléchir à des propositions pour améliorer le fonctionnement de notre conseil parisien de la jeunesse
Vous trouverez le soutien de notre groupe pour ces nouveaux chantiers et pour que vous puissiez être plus à même de suivre la mise en œuvre de vos recommandations.

Et puisque nous sommes dans une relation de questionnement et de réflexion partagée, permettez-moi d’évoquer avec vous quelques points que vous pourriez intégrer dans votre réflexion et vos actions :

• vous avez travaillé sur les problématiques liées à la vie nocturne pour les jeunes : une autre dimension pourrait être abordée par vous, celle de la culture qui est un marqueur de notre ville en l’élargissant au-delà du périphérique et à cet occasion réfléchir sur le Pass Jeune que va mettre en place l’Etat : son appropriation par les jeunes et son impact sur l’accès à la culture.

• Vous êtes sensibles aux dimensions internationales alors pensons aussi aux jeunes dans certains pays ou territoires occupés, dans certaines régions en guerre. Les jeunes Parisiens doivent pouvoir créer des relations avec ces jeunes du monde et développer une vision universaliste de la jeunesse y compris avec les jeunes de ces contrées.

• Mais la jeunesse en souffrance ne se trouve pas seulement à des milliers s de kilomètres de chez nous, elle est là chez nous à Paris , je pense aux réfugiés qui sont majoritairement des jeunes. Quel regard , quelle place les jeunes parisiens peuvent avoir à cette situation qui nous interpelle et nous appelle à l’action ?

Nous connaissons votre souci d’échanger et d’approfondir vos responsabilités, c’est le sens de mon intervention : vous montrer que nous croyons en votre capacité de recevoir les questionnements et d’en tenir compte.

Je vous remercie

Publié le

4 octobre 2019

Auteur-e-s