Rechercher sur le site

Le Pathé Wepler réinvente la première classe Le cinéma doit rester un art populaire

Communiqué de presse du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche au Conseil de Paris

11 février 2013

A l’occasion de la modernisation de la salle de cinéma Pathé Wepler, place de Clichy (Paris 18e un service « premium » a été mis en place depuis décembre. Pour deux ou trois euros de plus, le spectateur peut réserver des sièges plus confortables et mieux placés.

En période de crise économique, il s’agit d’une scandaleuse augmentation qui ne dit pas son nom. Pour le tarif habituel, le spectateur n’a plus droit qu’à des places « torticolis » : sous l’écran ou sur les côtés. C’est le retour d’une « première classe » disparue depuis plus de trente ans dans les salles françaises.

Le cinéma est l’art démocratique par excellence, l’initiative du groupe Gaumont-Pathé en fait un privilège. C’est une triste provocation dans un arrondissement populaire. J’ai écrit ce matin à la Ministre de la Culture pour savoir de quelle manière le gouvernement compte lutter contre ce cinéma à deux vitesses.

Ci-dessous, cliquez sur le lien pour afficher la lettre de Ian Brossat à Aurélie Filippetti.

PDF - 260.5 ko
Courrier de Ian Brossat à Mme Filippetti

Publié le

11 février 2013

Auteur-e-s