Rechercher sur le site

Le débat sur le travail du dimanche continue à la Métropole

Les élus communistes front de gauche de Paris, fidèles à leurs convictions, ont maintenu leur vote contre la délibération qui prévoit la liste des ouvertures des commerces le dimanche, appelés « les dimanches du Maire ».
Si de nombreuses villes ont fait le choix du minimum de 5 dimanches ouverts, d’autres comme Paris sont allées au maximum de 12 comme prévus dans la loi Macron.
Le groupe front de gauche de la Métropole, qui s’est majoritairement abstenu, avait laissé la liberté de vote à ses membres.
Les élus communistes parisiens ont regretté le choix fait par le Président de la Métropole de ne pas dissocier dans la délibération les différentes villes.
Le choix émis par la ville de Paris est regrettable et a justifié le choix de certaines villes de banlieue de l’imiter.
Le combat n’est pas terminé et les salariés et leurs organisations syndicales continuent de se battre pied à pied contre cette déréglementation, qui, si on ne l’arrête pas ira vers une généralisation du travail du dimanche avec les conséquences sociales et sociétales que l’on connaît.

Nicolas Bonnet Oulaldj, Président du groupe Communiste-Front de Gauche au Conseil de Paris, Conseiller métropolitain

Publié le

25 novembre 2016

Auteur-e-s