Rechercher sur le site

Le nouvel exécutif parisien devra être mobilisé jusqu’à la réalisation de tous nos engagements municipaux !

Un nouvel exécutif parisien s’installe aujourd’hui.

Les communistes y sont pleinement engagés avec la reconduction de nos adjoints Ian Brossat, Hélène Bidard, Catherine Vieu-Charier et notre conseillé délégué Jacques Baudrier dont la délégation aux constructions publiques, grands projets de renouvellement urbain et architecture, est renforcée.
Nos priorités politiques à travers la création de 7.000 logements sociaux par an, la promotion des droits des femmes ou encore le développement d’équipements publics sportifs et culturels dans les quartiers populaires restent au cœur du contrat de majorité.

Alors que la République en Marche annonçait la création d’un groupe important à Paris, force est de constater que la bulle spéculative Macron vient de se dégonfler pour aboutir à un groupe réduit à la portion congrue avec à peine 5 membres. Il semble que peu d’élus parisiens soient prêts à défendre ouvertement la politique du Président de la République dans la capitale ! C’est une bonne nouvelle tant cette politique va à l’encontre des orientations municipales.

Les communistes n’en restent pas moins extrêmement vigilants. Une bataille durable s’engage contre la majorité présidentielle pour aller au bout de nos engagements municipaux. Sous l’impulsion de Ian Brossat, nous sommes d’ores et déjà à l’offensive contre le projet de loi logement du gouvernement que la Maire de Paris elle-même a dénoncé. C’est avec détermination que nous sommes également mobilisés contre nombre de réformes qui directement ou indirectement impactent la politique municipale parisienne : les ordonnances Macron qui dégraderaient les conditions de travail des Parisiens, la suppression des emplois aidés et ses conséquences en particulier pour les associations à Paris, la réforme fiscale au seul profit des plus riches avec la réforme de l’ISF, la hausse de la CSG, la tentative de mise sous tutelle des collectivités territoriales par le biais de la contractualisation, le risque de disparition des départements ou encore la dégradation de l’accueil des réfugiés.

Le nouvel exécutif municipal doit désormais préparer un budget ambitieux. Cela suppose une mobilisation de l’exécutif, de toute la majorité et de ses parlementaires pour contrer l’offensive du pouvoir national contre les collectivités territoriales.

La Fédération de Paris du PCF et le groupe des élus communistes au Conseil de Paris sont dès à présent entièrement mobilisés dans cet objectif pour répondre aux exigences sociales des Parisiennes et des Parisiens et permettre la réalisation de tous nos engagements municipaux.

Paris, le 06.10.2017

Igor Zamichiei, secrétaire de la Fédération de Paris du PCF
Nicolas Bonnet-Oulaldj, Président du groupe PCF – FDG au Conseil de Paris.

Publié le

6 octobre 2017

Auteur-e-s