Rechercher sur le site

L’enjeu autour de Linky est également social

Les retours sur la première phase de déploiement des compteurs Linky sont inquiétants, notamment en ce qui concerne leur. Une grande partie de la pose des compteurs électriques sont sous traitées à une entreprise prestataire embauchant ses salariés avec des contrats précaires. Des rythmes effrénés imposés à ces salariés ont entraîné un accident. Erdf doit s’engager dans le recrutement de titulaires formés pour réaliser ses objectifs dans des bonnes conditions. Retrouvez l’intervention de Didier le Reste

Madame la Maire,

Je profite de cette délibération pour vous faire la présentation du vœu déposé par notre groupe, relatif aux compteurs Linky. Comme vous les savez, une première phase de déploiement de ces compteurs est actuellement menée dans les secteurs de la place de la république et le long du Canal de l’Ourcq.

Les retours que nous avons pu avoir sur cette première expérimentation sont inquiétants, notamment en ce qui concerne la pose des compteurs. Une grande partie de la pose des compteurs électriques sont sous traitées à une entreprise prestataire embauchant ses salariés avec des contrats précaires, via des agences de travail intérimaire.

De vraies questions se posent sur les rythmes imposés à ces salariés précaires, à leurs conditions de travail et aux effectifs prévus pour réaliser cette mission. Nous avons notamment eu écho d’un accident survenu lors de la pose d’un compteur dans le cadre de cette phase d’expérimentation qui ne concerne pour l’instant que deux mille compteurs. Rappelons que le renouvellement complet du parc, prévu pour 2021, prévoit la pose de 1 650 000 compteurs.

Beaucoup de questions se posent autour de cette campagne. Des usagers de ces nouveaux compteurs se plaignent de cas de disfonctionnements, et l’objectif de pose affiché indique clairement que des efforts devront être faits de la part d’Erdf, notamment en agents titulaires formés pour pouvoir y répondre dans les meilleures conditions.

C’est pourquoi nous souhaitons que le comité de suivi du déploiement des compteurs Linky, que nous avons obtenu lors du conseil précédent, mette à son ordre du jour l’examen des retours d’expérience de cette première phase de déploiement, un bilan des débats organisés en arrondissement et une véritable information sur les conditions de travail des salariés d’Erdf et des entreprises prestataires.

Publié le

17 mai 2016

Auteur-e-s