Rechercher sur le site

Les agent-es de la propreté doivent être entendu-es

Alors qu’un mouvement social est engagé depuis hier par les agent-es de la Direction de la Propreté et de l’Eau (éboueurs, égoutiers, fossoyeurs, conducteurs, adjoints techniques, TSO, maîtrises), le groupe Communiste-Front de gauche salue l’ouverture des négociations avec la ville.
Les élu-es communistes parisiens se sont rendu sur les piquets de grèves pour soutenir les salarié-es.
J’ai déposé ce matin un vœu en 1ère commission du Conseil de Paris demandant que le droit des agent-es à négocier leurs rémunérations et leurs conditions de travail soit respecté.

Leurs revendications sont simples : revalorisation salariales, déroulement de carrière pour toutes et tous et refus de mise en place de la réforme des primes avec la mise en place du mérite.

Nous tenons à rappeler que les travaux de la Mission d’information et d’Évaluation qui posent notamment la question des effectifs et de la revalorisation des métiers dans les services de propreté devront être entendus.

La collecte des déchets est un service public d’intérêt général nous demandons en outre que l’ensemble de la collecte des déchets à Paris soit reprise en régie.

Publié le

6 décembre 2017

Auteur-e-s