Rechercher sur le site

Les agents précaires du nettoyage doivent être titularisés

En mai dernier, les agents du nettoyage de la Ville de Paris se mettaient en grève pour revendiquer la titularisation de 130 agents. Ces agents sont majoritairement des femmes âgées de 50 ans et plus qui travaillent parfois depuis 20 ans pour la Ville. Elles doivent être titularisées au plus vite. Nous les avons soutenus en déposant un amendement pour obtenir leur dé-précarisation.

Retrouvez l’intervention de Raphaëlle Primet

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous présentons un amendement du groupe qui demande la titularisation des agents précaires du nettoyage. Ces agents sont majoritairement des femmes. Des femmes âgées de 50 ans et plus, qui, pour la plupart, travaillent depuis des années pour la Ville de Paris. Beaucoup d’entre elles assurent seules la charge de leur famille. Et leurs conditions de travail les mettent en grande difficulté. Les temps partiels imposés ne sont pas assez rémunérateurs. Les contrats à durée déterminée les placent en précarité permanente. La dureté du travail leur cause de nombreux problèmes physiques, notamment de graves troubles musculo-squelettique .

Ces agents se sont récemment mis en grève pour revendiquer leur titularisation. Une grève de 5 jours empreinte de solidarité qui a permis de révéler au grand jour leur situation. Cette grève est un acte de courage, un acte déterminé, un combat pour le respect de la dignité humaine .

Ce sont des problèmes équivalents à ceux que nous avions dénoncées pour les travailleurs d’OMS . les travailleurs du nettoyage sont les oublies de notre société et cela ne peut plus durer.

Pendant des années, héritage de la droite parisienne , la Ville a eu recours à des agents sous statut précaires. La direction des affaires scolaires , La direction de la logistique, la DILT, sont concernés. Et dans tous les cas, ce sont surtout les agents de nettoyage qui sont impactés par cette précarité que la Ville leur impose. Pour certains, cela dure parfois depuis plus de 20 ans.

Depuis 2011, la Ville met en application un plan de titularisation des agents précaires. Ce plan contribue peu à peu à résorber la précarité. Mais Nous avons
Voulu concentrer notre amendement sur les agents de nettoyage, les ALG, 395 de ces agents ont été titularisés depuis 2011, c’est un progrès. Mais il ne reste aujourd’hui qu’environ 110 agents précaires du nettoyage pour lesquels il me semble que nous pourrions faire d’urgence un effort supplémentaire.

C’est pour cet ensemble de raison que nous avons déposé cet amendement qui demande la titularisation des agents de nettoyage. Nous savons que la Ville peut agir. Notamment en reprenant en régie le nettoyage de sites municipaux que l’on confie aujourd’hui au privé. Nous sommes persuadés qu’il est possible de titulariser ces agents dans l’année à venir si la majorité s’y engage solennellement.

Je vous remercie.

Retrouvez l’amendement au budget supplémentaire

Publié le

15 juin 2016

Auteur-e-s