Rechercher sur le site

Les « efforts » demandés aux collectivités creuseront les inégalités

Communiqué de presse
Paris, le 27 novembre 2014

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
du Conseil de Paris

Après beaucoup de flatteries, Manuel Valls vient de confirmer la baisse des dotations de l’État de 11 milliards d’euros sur 2015-2017 aux collectivités. Oui, « les maires assument une belle responsabilité au service de l’intérêt général ».

Il loue le service public pour une cohésion de la société ainsi qu’une égalité des territoires mais demande dans le même temps des efforts financiers supplémentaires aux collectivités locales.

Cette baisse des dotations de l’État met en péril l’autonomie financière et la libre administration des collectivités, et accentue les inégalités territoriales. Quant à la réflexion financière engagée pour les communes rurales, elle n’est pas suffisante pour respecter le principe d’égalité que doit garantir l’État à tous les citoyen-ne-s.

Si la force principale, ce sont les citoyen-ne-s, alors nous nous devons de tout mettre en œuvre pour préserver notre service public de proximité.

Que pèsent 600 millions (remboursement fonds de compensation de la TVA, aide aux maires bâtisseurs, dotation d’équipement des territoires ruraux) face à la baisse structurelle des dotations qui se chiffre à plusieurs milliards ?

Aujourd’hui, nous nous n’entendons pas le champ lexical de l’égalité mais celui de l’investissement, de la compétitivité et de la performance.

Ne confondons pas collectivités territoriales et entreprises.

Le groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris réaffirme son engagement pour des assises de la fiscalité locale, associant les collectivités et les associations ainsi que des acteur-rice-s économiques et sociaux pour la garantie d’une plus grande justice fiscale.

Nous nous n’attendrons pas début 2015 pour continuer de nous mobiliser autour d’un service public de qualité.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
du Conseil de Paris

Publié le

27 novembre 2014

Auteur-e-s