Rechercher sur le site

Les enfants ne doivent pas payer la politique rétrograde du maire UMP de Chilly Mazarin

Communiqué de presse
23 janvier 2015

Nicolas Bonnet Oulaldj, président du groupe communiste Front de Gauche au Conseil de Paris et conseiller du 12ème, est scandalisé par la position du maire UMP de Chilly Mazarin qui remet en cause l’accueil des enfants hébergés, par le Samu Social et scolarisés dans sa ville.

Nous rappelons à M. Jean-Paul Beneytou l’obligation d’instruction des enfants jusqu’à l’âge de 16 ans et qui relève de la compétence des communes lorsqu’il s’agit des écoles maternelles et primaires. Et l’éducation est un droit essentiel, qui permet à chacun de recevoir une instruction et de s’épanouir dans sa vie sociale.

Ces enfants hébergés par le Samu social dans sa ville n’ont pas choisi leur situation précaire, ni même leurs familles. Doivent-ils faire les frais de la pénurie de logement ou des prix astronomiques des loyers à Paris et de sa petite couronne ?

Vivre dans un hébergement d’urgence, en attendant de trouver la possibilité de se reconstruire, est un passage très compliqué pour un adulte alors qui plus est pour un enfant.
L’école est un pilier, un repère, lorsque les enfants vivent un moment douloureux de leur vie .Alors leur accorder le droit ne pas effectuer 1h30 de trajet et de se sentir comme tout autre enfant c’est garantir le principe d’égalité si cher à notre république.

Monsieur le Maire combien de temps effectuez-vous chaque matin pour vous rendre sur votre lieu de travail ?

Le groupe Communiste-Front de Gauche au Conseil de Paris