Rechercher sur le site

Les vacances Arc-en-ciel doivent être maintenues

A la suite de l’annonce brutale de la suppression du dispositifs des vacances arc en ciel qui permettent à près de 6000 enfants parisiens de partir chaque année en vacances, nous avon déposé un voeu en vue de leur maintien.
Jean Noël rappelle l’importance de l’accès vacances ,de l’apprentisasge du collectif, et de la mixité sociale.

Retrouvez son intervention...

Madame la maire, mes chers collègues,

Vous le savez, le libre développement de chacun est un présupposé incontournable pour ma famille politique. Elle suppose les conditions matérielles favorables, mais aussi l’accès à une culture émancipatrice, au temps libre et aux vacances.

Les colonies de vacances permettent aux jeunes de découvrir tant de nouvelles expériences, qu’un apprentissage unique du collectif. La mixité sociale des colonies est à ce titre extrêmement importante, car la promouvoir c’est en semer les graines pour demain. Ce n’est donc pas par hasard que les colonies ont été développées par le Front populaire.

Vous comprendrez ainsi notre intérêt pour les colonies Arc-en-Ciel de la Ville, supprimées en début d’année.

C’est une erreur que nous n’approuvions et n’approuvons toujours pas.
Nous n’étions pas fermés par principe à une évolution du dispositif. Mais on ne ferme pas un dispositif sans trouver une alternative.
Pensons à ces 4, 5, 6000 enfants, issus de classes populaires ou des classes moyennes, qui pensaient pouvoir en bénéficier.

Pensons aussi à ces emplois qui pourraient être supprimés dans les villes d’accueil.

Nous avons toujours défendu le dispositif Arc-en-Ciel. Nous avions gagné, sur un amendement de notre groupe, un arbitrage budgétaire de 500.000€ en 2015 en leur faveur. A l’époque, nous nous sentions un peu seuls. Nous qui croyions stupidement que le silence des autres groupes sur le sujet traduisait une négligence du sujet, nous sommes ravis de voir que notre position a fait école.

Aujourd’hui, la forte mobilisation des familles en faveur du dispositif souligne son importance. Nous voyons dans le vœu de l’exécutif le rétablissement des vacances Arc-en-Ciel pour 2019, et des efforts pour 2018. Le verre est à 2/3 plein. Nous nous en félicitons.

Mais les obstacles pour maintenir le dispositif en 2018 ne nous semblent pas insurmontables pour une ville comme Paris.
Nous maintiendrons notre vœu si nous n’avons pas un engagement pour 2018. Il peut être annoncé par l’exécutif, car nous ne cherchons pas la paternité, mais avant tout ici pour garantir des colonies dès cette année.

Merci

Publié le

7 février 2018

Auteur-e-s