Rechercher sur le site

Lutte contre la pollution : les communistes à l’offensive pour une écologie sociale

Le groupe communiste-front de gauche se félicite de l’adoption de son vœu relatif au soutien aux particuliers dans le cadre du plan de lutte contre la pollution atmosphérique.

Les mesures d’interdiction à partir de 2016 des véhicules les plus polluants sont légitimes. La lutte contre la pollution est un enjeu majeur tant environnemental, sanitaire, économique mais aussi social.

Mais les plus modestes ne doivent pas faire les frais, ni dans leur portefeuille, ni dans leur quotidien, de ces mesures.

Afin de permettre aux salariés pour qui l’usage de la voiture est indispensable de s’adapter progressivement au plan volontariste de la Ville, les communistes ont proposé que celle-ci les aide financièrement ou qu’elle leur accorde des dérogations.

Dans le voeu adopté en conseil, la Ville de Paris s’engage à proposer au niveau métropolitain, la mise en place d’un fonds de soutien pour des aides en direction des personnes les plus vulnérables touchées par les mesures d’interdiction de circulation.

La Ville va étudier quant à elle, la mise en place de dérogations spécifiques pour les travailleurs ayant besoin d’un véhicule personnel pour se déplacer.

Comme l’a rappelé Jean-Noël Aqua lors de son intervention en Conseil de Paris, il ne s’agit bien évidemment pas de développer une écologie punitive, mais d’accompagner l’ensemble des parisiens, quelle que soit leur condition sociale.

Nous nous félicitons que la ville s’engage sur cet accompagnement avant la mise en place des interdictions. Car les questions écologique et sociale sont intimement liées.

Un Paris pour toutes et tous, c’est cela que nous défendons.

Le groupe Communiste-Front de Gauche
Au Conseil de Paris

Publié le

14 avril 2015

Auteur-e-s