Rechercher sur le site

Lutte des coiffeuses du Château d’eau : il y a urgence !

Communiqué de presse des élus communistes du 10ème arrondissement de Paris – Didier Le Reste, Dante Bassino et Dominique Tourte

Paris 17/09/2014

La Mairie du 10ème arrondissement a adopté ce lundi 15 septembre 2014 un vœu en soutien à la mobilisation des travailleurs, en majorité des travailleuses, du salon de coiffure et de manucure du 57 boulevard de Strasbourg. Avec l’appui de la CGT, ces femmes se sont élevées contre un système qu’elles qualifient de « mafieux ». Leurs conditions de travail ? Des journées de 9h à 23h pour quelques centaines d’euros par mois, quand elles sont payées… Quasiment toutes sont sans papiers et en situation de grande vulnérabilité.

Par ce vœu, les élus de Gauche de la Mairie du 10ème arrondissement demandent formellement que « M. Le Préfet de Police prenne des mesures urgentes, à commencer par la régularisation, pour assurer la protection des travailleurs du salon situé au 57 boulevard de Strasbourg, qui ont dénoncé un système organisé d’exploitation et de recrutement de personnes en situation de vulnérabilité dans les salons de coiffures et de manucure du quartier Château d’Eau ».

Depuis, les militants de la CGT et du PCF qui soutiennent cette mobilisation ont été menacés de mort devant le salon de coiffure du 57 boulevard de Strasbourg. Une plainte a été déposée mardi 17 septembre 2014 par les militants qui ont été menacés de « décapitation » s’ils ne se pliaient pas aux règles du quartier.
Aujourd’hui plus que jamais, il y a urgence à agir pour protéger les coiffeuses vulnérables et les militants qui les soutiennent. L’Etat doit prendre ses responsabilités et agir pour défendre les droits des personnes et les lois de la République.

Les élus communistes seront présent pour un point presse à 14H au 57 boulevard de Strasbourg.

Contact presse :
Juliette Ryan 06 78 00 94 73

Publié le

17 septembre 2014

Auteur-e-s