Rechercher sur le site

Martin Hirsh confond l’AP-HP avec le Monopoly et Docteur Maboul

Au cours de ses vœux, Martin Hirsh directeur général de l’AP-HP a de nouveau joué la partition : « on peut faire plus avec moins ». Il décline ainsi les propos de la Ministre de la santé qui parle de « gabegie » à l’hôpital alors que les personnels parlent à juste titre de « pénurie ».
Le vécu des agents hospitaliers et des patient-e-s est tout autre que celui décrit par Monsieur Hirsh.

Alors que l’État diminue drastiquement les budgets de l’Hôpital, le directeur général a décidé, pour équilibrer son budget, de jouer une partie de Monopoly. Il vends les locaux de l’avenue Victoria et construit de nouveaux locaux à l’hôpital Saint Antoine pour héberger l’administration de l’AP-HP.

Derrière cette annonce il a le cynisme de dire qu’il y a trop d’agents au siège et que cette vente lui permet de diminuer la masse salariale !
Monsieur Hirsh connaît le jeu du Docteur Maboul il parie sur les cessions de son patrimoine pour éponger les 174 millions d‘euros de déficit de 2017. N’est-ce pas lui qui a susurré à l’oreille du gouvernement la création d’un passeport santé pour les « personnes étrangères solvables » en transformant l’hôpital public en 5 étoiles pour les grosses fortunes comme il l’a déjà fait à Ambroise Paré ?

Non Monsieur Hirsh on ne joue pas avec la santé des parisiennes et des parisiens, ni avec les conditions de travail des personnels comme on joue aux jeux de société !
Le groupe communiste front de gauche du conseil de Paris s’opposera à l’accélération du démantèlement de l’hôpital public et à la régression de l’offre de soin dans notre capitale.

Publié le

16 janvier 2018

Auteur-e-s