Rechercher sur le site

Mouvement social des agents de la Ville de Paris : l’ouverture de véritables négociations s’impose

Communiqué de presse
6 octobre 2015

Un préavis de grève reconductible à l’appel de la CGT est actuellement en vigueur dans l’ensemble des directions de la Ville de Paris. Particulièrement suivi par les personnels de la Propreté, ce mouvement s’oppose au blocage des carrières et manifeste l’attachement des personnels de la Ville à leurs statuts et aux conditions sociales qui s’y attachent.

Plus globalement, ce mouvement traduit la crainte de perte de pouvoir d’achat des agents de catégorie C, les personnels ouvriers de la Ville de Paris, qui travaillent sur les postes les plus pénibles, ont les plus basses rémunérations et sont obligés de toujours plus s’éloigner de leur lieu de travail pour arriver à se loger décemment. Cette crainte est d’ailleurs partagée par les agents employés par les prestataires privés du ramassage d’ordure, à l’image des salariés de la société Pizzorno qui assurent le ramassage des ordures dans les 10 e et 18e arrondissements et sont en grève depuis plusieurs jours.

Les élu-es du groupe communiste-Front de Gauche soutiennent la démarche des agents en grève et appellent au rétablissement d’un véritable dialogue social au sein de la Ville. Nous continuons également à porter des exigences en direction de l’Etat, tel que le dégel du point d’indice des fonctionnaires ou l’arrêt des baisses de dotations aux collectivités. Nous faisons également des propositions à la Maire de Paris pour consolider le budget de la Ville tout en luttant contre les fléaux que sont la spéculation et la rente immobilière à Paris (augmentation des droits de mutation, de la taxe sur les résidences secondaires, indexation de la taxe d’habitation sur l’ISF, etc.).

La qualité de service qu’attendent les parisiennes et les parisiens suppose qu’elle soit fournie par des agents bien rémunérés, dotés des moyens nécessaires à l’exercice de leur métiers et pouvant bénéficier de conditions de travail et de vie améliorées.

Les élu-es du groupe communiste-Front de Gauche

Publié le

6 octobre 2015

Auteur-e-s