Rechercher sur le site

Notre délibération : femmes victimes de violences, hébergement et accès au logement adoptée à l’unanimité

Communiqué de presse
10 février 2015

Cette première délibération portée par le groupe PCF/FDG a été adoptée à l’unanimité.

Celle-ci est un plan inédit d’hébergement et d’accès au logement pour les femmes victimes de violences. En France chaque année, 216 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel compagnon.

Notre délibération permettra la création de 60 places en CHRS, 60 places en résidence sociale et la mobilisation de 50 logements sociaux dans la mandature, afin que chaque femme puisse retrouver une réponse conforme à son droit à la réparation.
- Une prise en compte de la situation des femmes victimes de violences lors d’échange de logement ainsi que la prise en compte du dépôt de main courante lors du système de cotation.
- Une réduction du délai minimum d’inscription au fichier des demandeurs de logement social lors de l’Accord Collectif Départemental.
À terme nous espérons la création d’un lieu unique qui permettra une prise en charge pluridisciplinaire et cordonnée qui pourrait éviter aux victimes fragilisées de se déplacer en organisant un accueil et une prise en charge dans un lieu unique.
Notre délibération a pour but d’affirmer quels engagements, la ville souhaite assumer pendant la mandature.

Le groupe communiste continuera d’exiger de l’État qu’il prenne sa part de responsabilité pour réduire les manques criants de places.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste – Front de Gauche
au Conseil de Paris

Publié le

10 février 2015

Auteur-e-s