Rechercher sur le site

Nouveau POPB : après le naming, le sexisme

La publicité du nouveau Palais Omnisport de Paris Bercy dénommé maintenant AccorHôtel Arena fait dans le sexisme.

Nous savions déjà que le leader français de l’hôtellerie s’était distingué en étant champion de la sous-traitance de services et de la dégradation des conditions de travail des salariés les plus précaires du secteur nous pouvons ajouter à cela le sexisme.

Comme nous l’avions dénoncé au dernier conseil de Paris, le naming est une appropriation de l’identité d’un équipement public par le privé, cette dénomination est symptomatique de la marchandisation du patrimoine sportif et culturel. Nous nous étions opposés à cette dérive en proposant le nom d’une personnalité ayant marqué l’histoire de notre ville, de notre pays, du sport et de la culture à la hauteur de la proposition faite par le groupe communiste - front de gauche d’Alain Mimoun, adoptée à la majorité au conseil de Paris de novembre 2014.

Le naming traduit un processus de désengagement du financement public au profit du privé ; en voici les prémisses aujourd’hui : une publicité sexiste pour un équipement sportif propriété de la ville.

Devons-nous rappeler à AccorHotel Arena que depuis le 9 juillet dernier le ministère des Droits des femmes a dévoilé son plan pour lutter contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports et qu’il y a notamment dans ces mesures un travail qui doit être mené avec les publicitaires et les transporteurs pour supprimer les images à caractère sexiste dans les transports en commun.

Cette publicité est dégradante pour l’image de la femme et alimente le harcèlement sexiste. Il est temps de prendre des mesures pour y mettre fin.

Nous demandons le retrait de cette publicité et appelons à nous battre ensemble pour préserver l’intégrité de notre patrimoine public.

Nicolas Bonnet-Oulaldj –Président du groupe Communiste–Front de Gauche au Conseil de Paris

Hélène Bidard Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains