Rechercher sur le site

On fragilise les plus fragiles

Nous avons présenté deux vœux aujourd’hui en Conseil de Paris concernant les fermetures du centre éducatif Pontourny et de l’ EPAHD du Cèdre Bleu.

Ces fermetures sont inacceptables et nous continuerons d’être aux côtés des salariés de ces deux structures.

Nous rappelons que le CEFP Pontourny n’avait jamais fait l’objet de discussion au sein du conseil de Paris. Le travail mené par les CEFP est un travail de qualité, plébiscité par les jeunes eux-mêmes et ils dispensent des formations qualifiantes aux jeunes qu’ils accueillent. À la sortie des CEFP parisiens, les jeunes ont obtenu un titre professionnel ou un CAP, ils sont armés pour trouver du travail, pour reconstruire leur vie d’adulte.

Concernant la fermeture du Cèdre Bleu nous aurions pu étudier un projet alternatif. Sa fermeture affaiblirait le secteur lié à l’offre publique qui remplit une fonction sociale indispensable pour les anciens. Les arguments développés nous rappellent un scénario bien connu : on laisse se dégrader l’établissement, on ferme des lits, on restreint les admissions, le prix de journée grimpe et on décrète que l’établissement n’est plus rentable.

Il est impensable de livrer l’établissement aux convoitises de compagnies privées ou pire à des promoteurs immobiliers.

Est-ce le critère financier qui doit primer pour ses deux structures ? Nous sommes pour un service public de qualité et de proximité. Un service public qui ne pense pas en termes de rentabilité financière.

Le groupe Communiste-Front de Gauche demande à la Maire de Paris de revenir sur ses décisions.

Nicolas Bonnet Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
au Conseil de Paris

Publié le

28 mai 2015

Auteur-e-s