Rechercher sur le site

"Paris met le cap sur la reconquête de l’emploi local"

L’Humanité
7 juillet 2015

La Mission d’information et d’évaluation (MIE), présidée par Nicolas Bonnet propose notamment de créer un label « Fabriqué à Paris » pour valoriser les entreprises locales.
Photo : DR
Nicolas Bonnet, président du groupe PCF - Front de gauche, a remis ce mardi à la maire de Paris le rapport de la Mission d’information et d’évaluation qu’il a présidée.
Le constat est clair. « Entre 1990 et 2010, la capitale a perdu 63% de ses emplois industriels, passant, selon l’Insee, de 146 200 à 52 790 salariés dans ces secteurs » indique Nicolas Bonnet, animateur du groupe des élus communistes et Front de gauche à la mairie de Paris. Président d’une Mission d’information et d’évaluation (MIE), intitulée « Fabriquer à Paris pour relever les défis sociaux et environnementaux » il a remis ce mardi matin à la maire Anne Hidalgo les 200 pages du rapport établi par les quinze membres de cette mission qui a réuni l’ensemble des sensibilités municipales.

Pendant quatre mois, la MIE a procédé à 80 auditions de politiques, techniciens et spécialistes et s’est rendue à dix reprises sur le terrain. « Nous avons dressé un état des lieux, et noté que si nous ne ferons par revenir des activités qui employaient quotidiennement des milliers d’ouvriers, comme les usines Citroën du quartier Javel par exemple, nous pouvons modifier la tendance » explique l’élu parisien.

Le rapport, tout en s’adossant aux nouvelles technologies, note qu’une « stratégie de ré-industrialisation ne peut se concevoir que dans le cadre métropolitain, voire régional ». Les travaux de cette MIE seront présentés au Conseil de Paris de septembre, et ses 54 préconisations « pourront être prises en compte par les différents adjoints dans leurs domaines respectifs, en fonction de leurs feuilles de route » commente Nicolas Bonnet qui insiste : « la mission a identifié de nouvelles filières industrielles adaptées à l’environnement urbain, dont le développement s’appuie étroitement sur la recherche ».

Particulièrement attentive aux possibilités d’implantation d’entreprises, comme à leur maintien dans le tissu urbain, qu’il s’agisse par exemple de la zac Chapelle ou de celle de Bercy-Charenton avec son « ancienne gare inférieure de la Rapée », la MIE propose notamment de créer un label « Fabriqué à Paris ». Il « valorisera les entreprises locales inscrites dans une démarche éthique, socialement responsable et respectueuse de l’environnement » souligne encore Nicolas Bonnet pour qui « rien ne doit être négligé qui soit une aide au développement de l’emploi local ». Diverses initiatives sont d’ores et déjà envisagées, par exemple par le maire du 4e arrondissement, qui a proposé la création « d’un village des artisans » au cœur du quartier historique du Marais.

GÉRALD ROSSI

http://www.humanite.fr/paris-met-le-cap-sur-la-reconquete-de-lemploi-local-578854

Publié le

8 juillet 2015

Auteur-e-s