Rechercher sur le site

Pas d’austérité sur l’éducation à Paris

Le groupe Communiste – Front de Gauche s’oppose fermement aux annonces du rectorat de Paris présentées en comité technique académique du 7 avril. Celles - ci annoncent un vrai recul des conditions d’apprentissage à Paris pour raison d’économies.

78 fermetures de classe contre 26 ouvertures. Aucune création de poste de remplacement n’est prévue, Alors que les besoins sont criants à Paris. Aucun recrutement supplémentaire de Rased prévu, et le dispositif « plus de maîtres que de classes », annoncé comme la nouveauté du projet gouvernemental sur l’école, n’est mis en place qu’avec parcimonie.

Ce dispositif touchant toutes les catégories de populations à Paris est pour nous inadmissible. Alors que les inégalités s’aggravent dans notre pays, que les inégalités scolaires touchent Paris comme d’autres villes en France, l’éducation Nationale doit mettre les moyens pour garantir à l’ensemble de la communauté éducative les meilleures conditions de travail et d’apprentissage possibles.

Nous soutenons, bien entendu, l’action des représentants des parents d’élèves comme des enseignants et nous mènerons avec eux cette lutte pour les moyens de l’école publique à Paris, et nous appelons les représentants du Conseil de Paris au Conseil Départemental de l’Éducation Nationale à s’opposer à ce projet lors de sa prochaine réunion, qui aura lieu le vendredi 10 avril.

Emmanuelle Becker
Conseillère de Paris et du 13ème arrondissement
Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche au Conseil de Paris