Rechercher sur le site

Les retraités doivent aussi bénéficier du dézonage du pass Navigo

Depuis le début, nous avons indiqué que les augmentations proposées étaient trop fortes sur la tarification du Pass Navigo Emeraude Amethyste. Nous avions réussi à limiter l’augmentation envisagée et à demander une remise à plat du dispositif d’ici fin 2015. A conseil, il a été décidé d’engager des discussions avec le STIF sur les modalités de l’extension du dézonage en semaine.

Retrouvez l’intervention d’Hervé Bégué

Madame La Maire, mes cher-es collègues,

Lors de l’intervention de la tarification du Pass Navigo Emeraude Amethyste nous avons indiqué que les augmentations proposées étaient trop fortes. Dans un contexte contraint et après début, il a été acté une réduction de l’augmentation envisagée pour les premiers niveaux et des exonérations ont été également obtenues.

Au Conseil de Paris de Mai 2015, nous avions proposé un vœu visant à remettre à plat le dispositif. Un accord majoritaire s’est fait sur un bilan de la réforme qui sera effectué au bout d’un an exercice.

Cela dit reconnaissons que pour les retraités qui se sont vus appliquer une augmentation substantielle des tarifs qui se voient maintenant privés de dézonage la semaine du Pass Navigo Emeraude.

C’est pour eux la double peine et une forme de discrimination.

Comme nous le rappelions au Conseil de Paris de mai dernier : « quand on parle de retraités, nous ne parlons pas de privilégiés aux revenus mirobolants mais bien de retraités aux revenus modestes eu égard au coût de la vie que nous connaissons dans la capitale.

A l’heure où nos politiques tendent à réduire la place de la voiture en ville et par voie de fait à inciter et favoriser l’utilisation des transports en commun pour permettre la mobilité du plus grand nombre.

Pénaliser les retraités dans leur capacité à se déplacer apparaît comme un mon sens.

Le Pass Navigo Unique intervenu en IDF au 1er septembre de cette année pour lequel les communistes ont œuvré depuis 2005, constitue une avancée non négligeable, encore faut-il qu’elle puisse bénéficier au plus grand nombre.

A ce stade et je reste dans le domaine des transports, je reprendrais un slogan que la SNCF s’est approprié ces dernières années, je cite : « le progrès ne vaut que si il est partagé par tous. ».

C’est pourquoi et dans la mesure où tout n’appartient pas à la ville sur cet enjeu, nous souhaitons que s’engagent des discussions entre le STIF, la région IDF et notre collectivité pour décider des modalités de l’extension du dézonage en semaine pour les bénéficiaires du Pass Navigo Emeraude.

C’est dans cette perspective que nous voterons favorablement le vœu de l’exécutif.

Publié le

5 octobre 2015

Auteur-e-s