Rechercher sur le site

Pour lutter contre les discriminations dans l’accès au logement, Paris va lancer un testing

Communiqué de presse du 14 juin 2016

Suite à un amendement du groupe communiste-Front de gauche, le Conseil de Paris a prévu, lundi dernier, dans le cadre de l’examen du budget supplémentaire pour 2016, le financement d’un testing sur les discriminations dans l’accès au logement privé.

L’un des objectifs de ce testing est de mesurer et d’apporter la preuve d’éventuelles pratiques discriminatoires. Il s’appuie notamment sur de nombreuses études réalisées sur le sujet qui montrent l’existence de traitements inégaux en raison de critères prohibés par la loi. Par exemple, une délibération de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) soulève que les familles monoparentales, composées à 85 % de femmes seules, sont les plus exposées aux discriminations dans le parc privé. Aussi, une étude réalisée par la même structure en 2006 relevait que sur les régions Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais et PACA, 35% des candidats « de référence » obtiennent une visite d’appartement contre 20% pour les candidats « d’origine maghrébine » et 14% pour les candidats « d’origine Afrique noire ». De même, des saisines de l’institution ont porté sur des cas de discriminations liées à l’orientation sexuelle.

Ce projet vise, non pas la culpabilisation mais la conscientisation des acteurs du logement sur des pratiques souvent inconscientes, méconnues et parfois niées. Les expériences précédentes de testing ont par ailleurs, permis d’élaborer, en partenariat avec les acteurs du logement, des outils pédagogiques afin de prévenir les discriminations dans l’accès au logement.

Hélène Bidard, adjointe à la Maire en charge de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains et Ian Brossat, adjoint à la Maire en charge du logement et de l’hébergement d’urgence se saisissent de la mise en place de ce projet sur le territoire parisien qui permettra de cerner les contours de ces éventuelles pratiques discriminatoires et d’apporter des solutions adéquates pour y mettre fin.

Parce que le droit au logement et à la non-discrimination sont des valeurs fondamentales et constitutionnelles, aucun.e.s Parisiens et Parisiennes ne devraient subir un traitement inégal fondé sur des critères illégaux !

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe des élu-es communistes-Front de Gauche

Hélène Bidard
Adjointe à la Maire en charge de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains

Ian Brossat
Adjoint à la Maire en charge du logement et de l’hébergement d’urgence