Rechercher sur le site

Pour réduire le coût de l’alimentation à Paris, brisons le monopole du groupe Casino

Communiqué de Ian Brossat, Président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris

Vendredi 20 juillet

Le distributeur Intermarché, a annoncé hier, vouloir racheter une infime partie des magasins parisiens que Casino doit vendre à la suite de sa prise de contrôle de Monoprix, en juillet dernier.

Cette valse à trois temps n’améliorera, malheureusement, pas le quotidien des Parisiens.

Au contraire, elle met en lumière la réalité crue à laquelle nous sommes confrontés : avec Casino, Franprix, Leader Price et Monoprix, le groupe Casino contrôlera, demain encore, près de 3/4 des parts de marché de l’alimentation à Paris. L’enseigne restera en position de quasi-monopole dans certains quartiers de la capitale.

Si se nourrir à Paris est devenu trop cher – plus cher qu’à Londres, plus cher qu’à Berlin comme en témoigne le rapport de l’Union des banques suisses (2012) – c’est en raison de ce marché totalement faussé.

Il est urgent d’agir. C’est au politique de reprendre la main.

Pour répondre à ce problème, et à l’heure où s’ouvre la Conférence environnementale, je souhaite donc avancer trois propositions dédiées à l’alimentation et au carrefour de la santé, de l’écologie et de l’emploi de proximité. Nous souhaitons instaurer :

la création de Halles alimentaires afin de mettre en relation directe les producteurs franciliens avec les consommateurs Parisiens.

la création d’un Maire adjoint en charge de l’alimentation qui aura notamment la responsabilité des cantines scolaires.

la gratuité des 10 premiers litres d’eau par jour et par personne, sous conditions de ressources, dans la lignée des préconisations de l’OMS.

Publié le

20 septembre 2013

Auteur-e-s