Rechercher sur le site

Paris avant-gardiste, Paris féministe

Les communistes ont défendu les ressources de la Bibliothèque Marguerite Durand, lieu unique en France où l’on peut consulter l’Histoire et le patrimoine du droit des femmes et du féminisme. Sa reconnaissance est internationale.

Retrouvez ici l’intervention de Raphaëlle Primet :

Madame la Maire,

Nous avons souhaité porter un vœu défendant la mise en valeur de la bibliothèque Marguerite Durand. Cette femme a créé en 1897 le premier quotidien féministe exclusivement réalisé par des femmes : la Fronde. Pour nourrir la réflexion de ses collaboratrices, elle constitua alors une petite bibliothèque féministe. Cette petite bibliothèque devint, lorsque Marguerite Durand donna l’ensemble de sa collection à la Ville de Paris, le premier office de documentation féministe français par décision du Conseil de Paris, le 31 décembre 1931.

Reconnue par les chercheuses et chercheurs du monde entier, cette bibliothèque dispose d’un fonds remarquable : 45 000 livres et brochures depuis le XVIIe siècle sur le féminisme, 4 500 lettres autographes et manuscrits, la quasi-totalité des titres féministes français des XIXe et XXe siècles, ainsi que des éditions originales d’œuvres littéraires écrites par des femmes. La liste pourrait être encore longue.
Vous le comprenez donc, cette bibliothèque et les ressources qu’elle propose sont inestimables et font de Paris une ville toujours aussi pointue en matière de féminisme, de droits des femmes, de connaissance de l’Histoire et de mise en valeur du patrimoine artistique et culturel.

Nous souhaitons ainsi qu’elle soit dans un lieu à la hauteur de la reconnaissance dont elle dispose. Aujourd’hui encore, c’est la seule bibliothèque publique française consacrée à l’histoire des femmes et au féminisme. De plus, elle ne se fige pas dans le temps, elle continue de s’actualiser.

Nous devons donc absolument lui donner la place qu’elle mérite. Pour cela, nous demandons qu’une concertation associant notamment le personnel soit organisée sur l’avenir de la bibliothèque et que les projets proposés soient ambitieux et fonctionnels.

Paris doit pouvoir continuer à faire rayonner l’Histoire, la recherche et à mettre en lumière et en valeur ce lieu tout aussi exceptionnel qu’indispensable et avant-gardiste,

Je vous remercie.

Publié le

7 novembre 2016

Auteur-e-s