Rechercher sur le site

« Prêt santé » : une mauvaise réponse à une vraie question

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG - Lundi 17 décembre

Le Crédit municipal de Paris lance, à grand renfort de communication, un « prêt santé » à 2,95%. Ce produit financier est une mauvaise réponse à une vraie question : un Français sur quatre recourt désormais à l’endettement pour se soigner.

Il est lamentable d’acter le fait que des patients, en particulier les plus pauvres, soient contraints de s’endetter pour pouvoir se soigner.

Ce qu’on attend de la gauche, qui détient aujourd’hui tous les pouvoirs, c’est qu’elle assure le remboursement des soins à 100%, y compris les soins dentaires et les lunettes. C’est ainsi que la gauche sera fidèle à ses valeurs et à sa mission.

Publié le

17 décembre 2012

Auteur-e-s