Rechercher sur le site

Priorité au RER B

Le groupe Communiste – Front de Gauche est en profond désaccord avec les annonces de Manuel Valls sur la ligne « Charles de Gaulle Express », faite lors du comité interministériel sur le Grand Paris du 15 octobre.

A un mois et demi des élections régionales, le premier ministre a donné, sans aucune consultation des élus locaux, ses différents désidératas sur le Grand Paris. Dans ses nombreuses annonces, figure sa volonté d’accélérer la réalisation de la ligne Charles de Gaulle Express, reliant directement la gare de l’Est et l’Aéroport de Roissy, pour sa mise en route effective en 2023.

Les élu-es communistes – Front de Gauche de Paris comme ceux de la Seine Saint-Denis s’oppose à la création de cette ligne. Alors que les usagers du RER B attendent des travaux de rénovation et d’améliorations de leur ligne qui dessert déjà l’aéroport Charles de Gaulle, quelques 800 millions d’euros vont servir à réaliser une ligne réservée aux seules personnes qui se rendent à Roissy.

De plus, nous apprenons que cette ligne, qui passera par le quartier de la porte de la Chapelle, ne sera pas couverte.

Comment peut-on imaginer que cette nouvelle ligne, qui ne desservira ni le 18eme arrondissement, ni aucune ville sur son tracé, amène de nouvelles nuisances quotidiennes pour les riverains ? Aurait–on eu l’audace de concevoir un tel projet si son tracé ne passait pas par des arrondissements populaires de Paris, et des villes populaires de banlieue parisienne ?

Nous considérons que la mise en place de cette ligne ne répond en aucun cas à l’intérêt général et n’est en aucune façon une priorité pour les parisiennes et les parisiens pour les habitantes et habitants de la Seine Saint-Denis voisine.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste–Front de Gauche
Au Conseil de Paris

Publié le

16 octobre 2015

Auteur-e-s