Rechercher sur le site

Privatisation du contrôle du stationnement à Paris : et si les chiffres étaient faux ?

Aujourd’hui, nous apprenons par la presse – suite au constat d’huissier demandé par l’association 40 millions d’automobilistes – que le chiffre qu’avançait la Maire de Paris concernant le taux de 9% de paiement des places de parking en surface serait issu de calculs douteux.
Ce chiffre manifestement erroné était brandi à qui voulait l’entendre pour justifier la privatisation du contrôle du stationnement payant en surface à Paris.

Nicolas Bonnet-Oulaldj et Didier Le Reste dénonçaient déjà cet argument lors du Conseil de Paris. Ils s’interrogeaient : « Comment ce chiffre a-t-il été déterminé ? Nous n’en savons rien car aucune étude sérieuse n’a été communiquée aux conseillers de Paris. ». Et de rappeler alors : « Nous voterons contre cette délibération ».

Le groupe Communiste-Front de gauche au Conseil de Paris

Publié le

2 décembre 2016

Auteur-e-s