Rechercher sur le site

Question d’actualité :

Question d’actualité

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s Communiste -
Front de Gauche du Conseil de Paris

Madame la Maire

La semaine dernière, nous avons de nouveau atteint les niveaux d’alerte de pollution dans des proportions très inquiétantes. Ces alertes se succèdent depuis plusieurs mois, elles sont les symptômes d’un système de transports qui repose encore beaucoup trop sur les transports routiers, le transport de marchandises en véhicule poids lourd en est l’illustrationparfaite.

Ces pics de pollution nous rappellent l’urgence à investir dans les transports publics et à développer des filières logistiques propres basée sur le ferroutage ou les liaisons fluviales.C’est dans ce contexte alarmant que nous nous soucions des négociations à engager dans le cadre des prochains contrats de plan Etat-région. Nous avons appris ces jours derniers qu’il serait envisagé une enveloppe consacrée par l’Etat en Ile-de-France de 1,8 milliard d’€ pour le contrat 2015-2020 pour l’Ile-de-France. Cela correspond à un recul relativement à la période 2007-2013, alors que depuis 2007, les coûts de construction ont notoirement augmenté.

Il ne faut surtout pas que l’investissement de l’Etat et de la Région pour les transports
publics, pour l’enseignement supérieur, pour la transition énergétique recule. Nos débats sur la logistique urbaine lors de notre séance d’hier ont démontré, s’il en était besoin, que notre région et notre ville ont besoin d’investissements publics conséquents.

Madame la Maire, quelles initiatives publiques entendez-vous engager pour exiger un
investissement important de l’Etat dans le prochain contrat de plan ? Quelles propositions de nouveaux financements, comme par exemple la contribution des sociétés d’autoroute,pouvons-nous porter collectivement ?

Envisagez-vous de présenter devant notre assemblée une délibération qui précise les
attentes de Paris lors de notre prochaine séance, ainsi que des propositions de nouveaux financements, comme cela a pu être fait devant d’autres assemblées départementales ?

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s Communiste -
Front de Gauche du Conseil de Paris

Publié le

30 septembre 2014

Auteur-e-s