Rechercher sur le site

Construire les JO du XXIème siècle

Question d’actualité de Nicolas Bonnet Oulaldj

L’avis des parisiens est globalement favorable à l’organisation des JO. Il n’empêche que les critiques sont vives sur les conditions de sélection des villes hôtes, le parfum sulfureux qui entoure tel ou tel choix, amène souvent à penser que les raisons économiques, spéculatives ou géostratégiques, priment sur le projet sportif. Un vaste débat citoyen qui pourrait aboutir à un nouvel « appel de Paris » qui recentrerait les JO autour des valeurs d’éducation, des droits de l’homme et de la Paix.

Madame la Maire,

Depuis des mois, le monde sportif, les collectivités locales, dont la ville de Paris, participent à la construction d’une éventuelle candidature de notre ville, de son opportunité, sa faisabilité, dans l’objectif cette fois ci de gagner.

L’avis des parisiens est globalement favorable à l’organisation des JO.

Il n’empêche que les critiques sont vives sur les conditions de sélection des villes hôtes, le parfum sulfureux qui entoure tel ou tel choix, amène souvent à penser que les raisons économiques, je dirai plutôt spéculatives ou géostratégiques, priment sur le projet sportif.

Sotchi a atteint des sommets en la matière.

Pourtant, pour nous, l’alternative ne se situe pas entre une approbation sans critique et un refus sans nuance.

Si Paris candidatait, madame la Maire, vous auriez l’opportunité de lancer ici à Paris des jeux d’un nouveau type. Des jeux économes, des jeux respectueux de l’environnement, des jeux qui pensent l’aménagement du territoire, des jeux qui associent l’ensemble de la population de notre métropole, des jeux qui mobilisent des milliers de bénévoles sportifs, des jeux qui respirent la fête et qui ne sont entachés d’aucune dérive.

Ce que nous vous proposons, madame la Maire, est de bousculer l’agenda, de mobiliser d’ors et déjà les Parisiens sur quel type de jeux ils souhaiteraient ?
L’expérience de démocratie participative qu’a initiée notre ville pourrait s’élargir à ce débat essentiel.

Nous vous incitons donc à porter ce vaste débat citoyen qui pourrait aboutir à un nouvel « appel de Paris » qui recentrerait les JO autour des valeurs d’éducation, des droits de l’homme et de la Paix.

Notre ville a toute légitimité pour le faire, tant l’émotion mondiale qu’ont suscité les récents évènements. Ils ont démontré combien Paris restait pour l’immense majorité des citoyens du Monde une terre attachée aux droits de l’homme, à la tolérance et à la Liberté.

Bien entendu, si Paris était retenu, il conviendrait que l’État s’engage dans un vaste plan de développement du sport et des équipements de proximité. Car il convient que le legs des jeux ne soit pas que quelques « éléphants blancs » mais bien que fleurissent des gymnases, des stades, des piscines partout où ces équipements font cruellement défaut, Paris et la Seine saint Denis en sont des exemples flagrants.
Encore faudrait-il que les collectivités locales retrouvent des marges de manœuvre et que l’État renonce à les asphyxier.

Une « loi Olympique » pourrait parfaire la description de notre mobilisation sur la place du sport en France, les conditions de son exercice et de son financement.
Êtes-vous prête madame la Maire à relever ce défi ?

Publié le

9 février 2015

Auteur-e-s