Rechercher sur le site

Question écrite de Pierre Laurent sur les agences Pôle-Emploi de Paris

Question écrite de Pierre Laurent, sénateur Communiste de Paris au Ministre du Travail de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social au sujet des projets de fermeture d’agences de proximité de Pôle-Emploi à Paris.

Question écrite

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur les projets de fermeture des agences de proximité et des agences spécifiques de Pôle Emploi à Paris, au profit de la création de sites de grande taille.

Cette réorganisation prévoit de passer de 60 à 27 agences à Paris, ce qui laisse présager à terme une diminution des personnels sur les sites regroupés par rapport aux sites actuels.

Ce projet ne pourrait qu’avoir des conséquences négatives sur l’accueil, le traitement des demandes et les conditions de travail.

Il est à noter que les précédents regroupements, réalisés à Cardinet dans le 17e arrondissement ou à Daviel dans le 13e arrondissement, ont produit une saturation des nouvelles agences et le renvoi des dossiers d’indemnisation sur d’autres sites, faute de pouvoir les traiter sur place. De plus cette gestion dite « de mutualisation » tend à se généraliser sur l’ensemble du réseau parisien générant des retards de traitement des dossiers allocataires, pouvant aboutir à des situations catastrophiques pour les demandeurs d’emploi.

Les représentants des personnels dénoncent une organisation éprouvante pour les agents et contraires aux intérêts des usagers. Ils ont dans ce sens demandé à l’unanimité, lors du comité d’établissement IDF (Île-de-France) du 7 mars 2013, le retrait du projet du site du 18e arrondissement.

Le Conseil de Paris a, le 12 février 2013, émis le vœu de voir améliorée la qualité de l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans les agences, notamment en matière d’accueil des usagers, de maintenir des agences de proximité à Paris, particulièrement dans les arrondissements où le taux de chômage est le plus élevé, d’améliorer la qualité des conditions de travail des agents de Pôle emploi dans les nouvelles agences et de veiller à la qualité de l’accompagnement de l’ensemble des demandeurs d’emploi parisiens, quelle que soit l’estimation de leur distance à l’emploi.

Il lui demande ses intentions sur l’ensemble des points soulevés. Il lui demande également de lui préciser le nombre de créations de postes de conseillers à Paris sur les 2 000 embauches en contrat à durée indéterminée (CDI) annoncées le 25 mars 2013.

Paris, le 10 avril 2013
Pierre LAURENT, Sénateur Communiste de Paris

Publié le

10 avril 2013

Auteur-e-s