Rechercher sur le site

Rage de dents : non, la clinique Archereau ne doit pas fermer !

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris et de Sergio Tinti, maire-adjoint du 19e arrondissement.

Jeudi 27 juin 2013

La Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Paris a annoncé, ce mercredi 26 juin, la fermeture de la clinique dentaire de la rue Archereau, située dans le 19e arrondissement.

Pour justifier l’injustifiable, la CPAM convoque la rentabilité économique de l’établissement et l’ « offre » privée qu’elle estime abondante dans l’arrondissement.

Il s’agit d’une décision proprement scandaleuse qui s’assoit sur un vœu voté par la majorité municipale lors du Conseil de Paris, en juin, et qui va à l’encontre de l’intérêt des Parisiennes et des Parisiens.

C’est une vision de boutiquiers du soin ayant pour boussole un tableur Excel en lieu et place du carnet de santé.

Les arrondissements de l’est parisien sont aujourd’hui les moins médicalisées de la capitale. Avec la crise économique qui s’aggrave et les difficultés croissantes que rencontre la population, nombreux sont qui renoncent aux soins.

Parce qu’elle propose une offre complète de soins dentaires, parce qu’elle applique des tarifs conventionnés – moins élevés que « l’offre privée » – la clinique de la rue Archereau a toute sa place dans l’offre de soin à Paris.

C’est pourquoi nous demandons à la CPAM de renoncer à son projet. Nous réaffirmons notre soutien au collectif de défense du centre dentaire Archereau, qui rassemble habitants et patients du quartier ainsi que les forces syndicales, associatives et toutes les organisations politiques de la gauche parisienne.

Publié le

27 juin 2013

Auteur-e-s