Rechercher sur le site

Relatif au Centre Hubertine Auclair et au Pass contraception

Conseil de Paris
Séance des 17, 18, 19 mai 2016

Vœu présenté par Nicolas Bonnet-Oulaldj, Hervé Bégué et les élu-es du groupe communiste-Front de Gauche

Considérant le vote du budget 2016 de la Région Île-de-France proposé par Valérie Pécresse qui acte une baisse de 35% de la dotation au Centre Hubertine Auclert, centre de ressources pour l’égalité femmes-hommes en Ile-de-France et la suppression du dispositif Pass contraception ;

Considérant le rôle croissant que le Centre Hubertine Auclert a joué dans la mise en synergie de toutes les collectivités locales agissant pour les droits des femmes afin de développer une connaissance collective de la situation des femmes en Ile-de-France et une expertise dans la mise en œuvre de politiques publiques ;
Considérant ses missions de création de guide pratique pour la mise en œuvre des préconisations des différentes lois en faveur des droits des femmes (budget sensible au genre, rapport social comparé…) ;

Considérant la création par le Centre Hubertine Auclert d’un observatoire régional des violences faites aux femmes qui a développé des campagnes nouvelles nécessitant une impulsion régionale : cyber-sexisme, l’accès à l’emploi des femmes victimes de violences, échanges des bonnes pratiques pour mettre fin aux violences faites aux femmes ;

Considérant les partenariats entre l’observatoire parisien des violences faites aux femmes et l’observatoire régional des violences faites aux femmes inscrit dans un maillage territorial régional favorisant une visibilité des questions des violences sexistes et sexuelles et un renforcement des moyens pour lutter efficacement contre ces formes de violences ;

Considérant que ce même budget supprime le dispositif « Pass contraception » qui permet aux jeunes filles et jeunes garçons au début de leur vie sexuelle et affective, d’être actrices et acteurs de leur santé en accédant à des consultations médicales, à une contraception de manière gratuite et anonyme ;

Considérant le droit pour les mineures d’accéder à une contraception, sans concertation parentale, mais qui sont confrontés à différents obstacles (manque de confidentialité du circuit de remboursement, financement, méconnaissance…) ;

Considérant l’importance d’une distribution du pass contraception par les infirmiers et infirmières des établissements scolaires qui est toujours précédée par des échanges autour des relations sexuelles et des maladies sexuellement transmissibles ;

Considérant la nécessité d’un investissement de tous les échelons afin d’assurer une cohérence et une continuité des politiques publiques en faveur des droits des femmes afin d’avancer vers l’égalité entre femmes et hommes ;

Considérant l’engagement de la ville de Paris pour l’égalité femmes/hommes ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Hervé Bégué et des élu-es du groupe communiste – Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que la Maire de Paris interpelle la présidente de la Région Ile-de-France pour qu’elle revienne sur ces décisions budgétaire.

Publié le

17 mai 2016

Auteur-e-s