Rechercher sur le site

Report de la fermeture des urgences de l’Hôtel Dieu : un premier pas

Communiqué de Ian Brossat, Président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, mercredi 10 juillet 2013.

La ministre de la santé, Marisol Touraine, annonce ce mercredi qu’elle décide de « décaler » la date de fermeture des urgences de l’Hôtel-Dieu, qui était prévue le 4 novembre.

Cette décision montre que les logiques d’austérité, massivement rejetées par la population, craquent de toutes parts.

Il s’agit d’un premier pas qui fait suite à la mobilisation extraordinaire des personnels soignants, des syndicats et des patients qui refusent que soit rayé de la carte cet hôpital du cœur de Paris.

Il reste que le report ne suffit pas.

C’est la décision de fermeture elle-même qui doit être remise en cause. Je demande que s’ouvre maintenant un vrai débat sur l’avenir de l’Hôtel Dieu qui parte du projet alternatif élaboré par les personnels de l’établissement.

Les élus du Front de Gauche, qui soutiennent depuis l’origine cette mobilisation feront tout pour que les intérêts des Parisiennes et des Parisiens ne soient pas sacrifiés sur l’autel des politiques d’austérité

Publié le

10 juillet 2013

Auteur-e-s