Rechercher sur le site

Rythmes éducatifs : la concertation vire à la mascarade !

Communiqué d’Emmanuelle Becker et de Danielle Simonnet, conseillères de Paris, groupe Communiste et élus du Parti de Gauche

Vendredi 22 février 2013

L’annonce hier soir, par voie de presse, d’un pré-projet concernant la réforme des rythmes éducatifs est un signal extrêmement négatif et pour le moins étonnant.

Cette annonce intervient quelques heures avant que n’ait pu se tenir, ce vendredi, la première réunion du groupe de travail réunissant toutes les formations politiques. Le principe d’un groupe de travail avait été acté, à l’unanimité, lors du dernier Conseil de Paris.

Ce pré-projet, non transmis aux élus, nous avons découvert qu’il était mis en ligne sur le site de la Ville de Paris à l’instant de la réunion.

Un casting pro-Peillon

Comme si cela ne suffisait pas, la première réunion, elle-même, a viré à la mascarade.

Contrairement aux principes en vigueur, les experts avaient été choisies sans qu’aucun groupe politique n’ait eu le moindre mot à dire.

Placés devant le fait accompli, nous sommes tenus d’écouter l’avis d’experts, triés sur le volet, tous favorables à la réforme et à son application dès 2013.

Ce n’est pas l’idée que nous nous faisons d’une concertation. Pour être réussie et constructive, nous pensons que la démarche se doit au contraire d’être transparente, ouverte et permettant les confrontations de tous les points de vue.

Publié le

22 février 2013

Auteur-e-s