Rechercher sur le site

Soutien au député-e-s du HDP, le parti progressiste d’opposition en Turquie

Nicolas Bonnet avait demandé en séance que le Conseil de Paris soutienne les parlementaires du HDP, parti progressiste d’opposition en Turquie.
Il salue la réactivité de l’exécutif sur cette question.

Retrouvez l’intervention de Nicolas Bonnet ainsi que le vœu adopté à l’unanimité de notre assemblée

Madame la Maire,
Mes chers collègues,

Je tiens à remercier l’exécutif, la Maire de Paris et Patrick Klugman d’avoir réagi aussi rapidement à ma demande de rédiger un vœu de soutien aux députés du HDP.

11 d’entre eux ont été arrêtés il y a quelques jours.

Ils ne sont que les derniers d’une longue liste. Après les fonctionnaires, les journalistes, les élus locaux du Kurdistan Turc, les parlementaires sont victimes de la vague de répression sans précédent qui s’abat sur la Turquie.

Le Président Erdogan affaibli par les dernières élections a décidé de changer le régime de son pays par la manière forte puisqu’il n’a pu le faire par les urnes.

Prenant prétexte d’un coup d’état militaire, unanimement condamné, il a, dès le lendemain, fait des listes d’arrestations de personnes qui n’ont rien à voir avec ce putsch.

Il s’est attaqué à la presse fermant 160 médias nationaux et locaux et il a mis en prison des journalistes ou les a forcé à l’exil comme Monsieur Dundar à qui nous allons remettre la distinction de citoyen d’honneur de notre ville.

La nuit tombe sur la Turquie et ce dans le silence assourdissant des états européens et de l’union européenne elle-même.

Celle-ci peu regardante sur le régime autoritaire de Monsieur Erdogan utilise la Turquie comme zone tampon pour accueillir les réfugiés irakiens, syriens et afghans.

Il est de l’honneur de notre ville d’être aux côtés des démocrates Turcs et Kurdes qui se battent quotidiennement pour que la Turquie reste un état démocratique.

Nous soutenons bien entendu ce vœu qui répond totalement à notre demande.

Publié le

7 novembre 2016

Auteur-e-s