Rechercher sur le site

Tags appelant à la violence et à la haine anti-kurde : cela doit cesser !

Des tags racistes appelant à la haine et au meurtre anti-kurdes ont été découverts sur la façade du restaurant kurde "Mala Bavo", dans le 2e arrondissement de Paris. Les élu-e-s communistes parisiens expriment leur solidarité la plus totale au personnel du restaurant, aux clients mais plus largement à toute la population kurde de France et du monde.

Tout propos raciste est insupportable. Un tel message faisant appel à ce que l’humanité peut générer de pire est glaçant et mérite une réaction appropriée de tous les habitants ainsi que des autorités. Cet acte ne doit pas rester impuni.

La population kurde parisienne a déjà lourdement payé les dérives xénophobes du gouvernement turc d’Erdogan. C’est dans le 10eme arrondissement que Leyla, Sakine et Fidan, trois militantes de la cause kurde, ont été assassinées en 2013 par un membre des services secrets turcs. L’absence de procès, la non-volonté politique des gouvernements successifs de mener l’enquête, le refus de François Hollande puis d’Emmanuel Macron de recevoir les familles des victimes a laissé planer une sentiment d’impunité. Cela doit cesser. Tout acte anti-kurde est un acte raciste, et doit être condamnable comme tel.

Ce n’est que grâce à la volonté des élu-e-s PCF de Paris qu’une plaque en mémoire des victimes a été apposée devant l’immeuble où elles ont été assassinées. L’inauguration de cette plaque par Hélène Bidard, en présence de Didier Le Reste et de Raphaelle Primet, le 9 janvier 2018 a démontré qu’aucun crime politique ne resterait impuni à Paris.

Les élu-e-s communistes parisiens, comme ils le font depuis de nombreuses années, continueront à être aux côtés de leurs camarades kurdes pour réclamer, chaque fois que ce sera nécessaire, vérité et justice.

Publié le

14 mars 2019

Auteur-e-s