Rechercher sur le site

Taxe sur les résidences secondaires à Paris : les communistes n’ont pas toujours tort

Communiqué de Presse
4 novembre 2014

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s
Communiste - Front de Gauche
du Conseil de Paris

La presse se fait l’écho depuis hier de la volonté du gouvernement d’instaurer dans le cadre du projet de loi de finances rectificatif voté en décembre la possibilité pour les communes de mettre en place une taxe sur les résidences secondaires, dans les zones tendues en termes d’offre de logement.

Le groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris est évidemment très favorable à une telle mesure porté depuis juillet dernier au niveau national. Ian Brossat et Jacques Baudrier, élus communistes parisiens, avaient proposé d’instaurer une telle taxe dans les zones tendues dans leur ouvrage « Paris n’est pas à vendre » paru en 2013, et cette proposition a été portée dans le cadre des engagements entre les communistes et les socialistes parisiens pour les élections municipales.

Cette mesure est nécessaire à Paris afin de lutter contre la spéculation immobilière. Plus de 90 000 logements sont utilisés comme résidence secondaire dans la capitale et par certain une seule semaine par an. Ceci est inacceptable compte tenu du nombre de demandeurs de logement en Ile de France.

Se limiter à une surtaxe de 20% sur la taxe d’habitation ne serait, dans le cas parisien, pas assez dissuasif. Le gouvernement doit laisser les communes fixer cette taxe au niveau où elles souhaitent. Dans leur ouvrage, Ian Brossat et Jacques Baudrier proposaient un taux de 15% de la valeur locative cadastrale, ce qui permettrait de doubler la taxe d’habitation pour les résidences secondaires à Paris.

Le groupe communiste-Front de Gauche déposera un vœu lors du prochain conseil de Paris en novembre afin que la ville puisse correctement se saisir de ce nouveau dispositif dès qu’il sera inscrit dans la loi. Et nous continuerons de rester vigilants afin qu’il puisse aboutir.

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s
Communiste - Front de Gauche
du Conseil de Paris

Publié le

4 novembre 2014

Auteur-e-s