Rechercher sur le site

Tour Triangle : constance et exigences dans l’intérêt des parisiens

Déclaration du groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris

Paris, le 14 novembre 2014

Le groupe Communiste-Front de Gauche a souhaité avoir toutes les informations concernant « la tour triangle » avant de déterminer sa position définitive. Suite à ce débat, c’est à l’unanimité que le groupe soutiendra cette délibération.

Notre vote n’est déterminé que par l’intérêt des parisiennes et des parisiens, pour lesquels, l’emploi , le logement et l’accès aux services publics restent des sujets prioritaires. Notre positionnement a été constant depuis le début du processus en 2008, comme celui de nos amis verts que nous respectons, même si nous n’avons pas la même approche de ce projet. On ne peut pas en dire de même de nos collègues UMP-UDI…

Concernant la question de l’emploi, ce sont 5000 salariés du secteur du BTP qui auront du travail pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Nous insistons pour que l’entreprise gestionnaire de la tour et l’entreprise qui sera chargée des travaux aient une attention particulière pour l’emploi des jeunes de la ville et de la métropole. De plus, concernant les clauses sociales, nous serons vigilants à ce que la ville puisse peser sur le fait que le recours à des travailleurs détachés reste l’exception et que leurs bonnes conditions de travail et de salaire soient respectées.

Étant entendu que de nombreuses entreprises vont vouloir profiter de la création de cet immeuble pour déplacer leurs bureaux ou sièges sociaux, cette opération va de fait libérer dans Paris un grand nombre de mètres carrés de bureaux dont nous exigeons la transformation en logements et en particuliers en logements sociaux. C’est le sens du vœu que nous déposons à ce conseil de Paris pour accélérer cette mutation. Nous avons demandé qu’une veille soit assurée par l’APUR à cet effet.

Nous avons été attentifs au fait que ces nouveaux bureaux de la Tour Triangle soient économes en matière d’énergie, respectueux du plan climat et des exigences réglementaires du Grenelle de l’environnement.

Concernant les transports, du fait de l’arrivée de cette tour dans une zone en profonde mutation et en développement, il est indispensable que la RATP recalibre l’ensemble de l’offre de transports dans ce périmètre.

Nous ne pouvions concevoir qu’un tel projet emblématique pour la ville de Paris ne soit pas seulement un lieu de travail ou d’achalandage, mais aussi un lieu utilisé par les parisiennes et les parisiens pour de nouveaux services publics.

Suite au vœu adopté en 2011 à notre initiative, nous avons aujourd’hui la garantie qu’un projet d’équipement dédié à la petite enfance de 780 m2 et un centre de santé en secteur 1 de 550m2 seront mis à la disposition des habitantes et habitants. Nous avons aussi obtenu que 500 m2 soient réservés pour un équipement public qui pourrait être à vocation culturelle ou sociale.

Nous n’avons en aucun cas abandonné l’idée du nécessaire rééquilibrage en terme d’emploi, entre l’est et l’ouest parisien, qui pourrait se concrétiser dans cette mandature à travers les différents projets d’urbanisme tel que : gare des Mines – Fillettes, Bercy Charenton etc…

Parce que nous pensons que la créativité et la modernité ont toujours été la marque de fabrique de notre capitale, cette tour s’inscrit dans cette tradition.

Mais, nous pensons aussi que la créativité et la modernité ne doivent être l’apanage de l’initiative privée, nous souhaitons que dans l’avenir, des bâtiments publics soient aussi réalisés dans un esprit novateur qui sachent allier l’inventivité architecturale et les derniers progrès en matière de développement durable et d’économies d’énergie.

Groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris

Publié le

14 novembre 2014

Auteur-e-s