Rechercher sur le site

Un chien électrocuté en pleine rue à Paris : entre sécurité et économies, EDF doit choisir

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG, lundi 28 janvier 2013.

Hier, à 20 h 30, une femme et un chien ont reçu une décharge électrique de 230 V. alors qu’ils empruntaient la rue des Pyrénées dans le 20e arrondissement de Paris. A l’origine de l’accident : le dysfonctionnement d’une boite de réseau d’ERDF.

Le chien est mort, foudroyé ; la femme âgée a dû être hospitalisée.

En janvier 2010, déjà, un doberman avait été électrocuté, victime de l’explosion d’une boite réseau, rue Rébéval, dans le 19e arrondissement.

A plusieurs reprises, au nom des élus PCF/PG du Conseil de Paris, j’ai alerté sur le manque d’entretien manifeste de ces boîtes de réseau.

Paris compte encore 4 800 boîtes de ce type qui, faute d’entretien, présentent un grave danger pour les habitants et les salariés.

Lors des Conseils de Paris des 11 et 12 mai 2009 et des 27 et 28 septembre 2010, j’ai fait voter des vœux exigeants qu’ERDF mettent en œuvre tous les moyens permettant de sécuriser ses boites afin d’éviter qu’un tel accident ne se reproduise.

Entre l’exigence de sécurité et la course aux économies, ERDF a manifestement choisi. Il est temps que l’entreprise publique change de braquet et écoute les élus et salariés qui, depuis longtemps, demandent que ces boites de réseaux fassent l’objet d’entretien.

Publié le

28 janvier 2013

Auteur-e-s