Rechercher sur le site

Une abstention exigeante

Communiqué de presse
29 septembre 2015

Le groupe communiste front de gauche s’est abstenu sur le vœu présenté par l’exécutif sur le projet de modification du territoire parisien. C’est une abstention de vigilance.

Si nous partageons l’idée que la ville de Paris et sa Maire aient les mêmes prérogatives que les autres villes de France.

Nous pensons que la réforme des arrondissements et la fusion de la ville et du département méritent d’être regardée non seulement à l’aune des intérêts parisiens mais aussi des collectivités voisines et partenaires dans la future Métropole.

Les élus communistes front de gauche de Paris ne peuvent déconnecter la réflexion sur l’avenir de Paris des récentes réformes territoriales et de la création des métropoles qui ont été décidées sans que jamais les populations n’aient été associées.

De plus on ne peut ni ne doit toucher à l’organisation territoriale pour des raisons budgétaires mais bien pour renforcer les liens entre les citoyens et leurs élus et renforcer la démocratie. Les politiques austéritaires et les baisses de dotation ne sont pas le meilleur contexte pour des réformes de cet envergure.

Parce que nous pensons que ces annonces auraient mérité un échange préalable et concerté avec la majorité.

Parce que nous pensons que le premier combat est de maintenir notre pression à l’égard de l’Etat qui nous doit 2 milliards d’euros au titre des transferts de compétence.

Parce que nous pensons qu’il nous faut porter une vraie réforme de la fiscalité locale, comme la majorité s’y est engagée au moment des assises parisiennes de la fiscalité locale. Et aussi ,comme nous l’avions demandé pour la Métropole parisienne nous souhaitons qu’il y ait un vrai débat démocratique préalable et qu’à son issue les parisiens puissent s’exprimer par un référendum local.

Pour toutes ces raisons notre groupe s’est abstenu.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste –Front de Gauche
Au Conseil de Paris

Publié le

29 septembre 2015

Auteur-e-s