Rechercher sur le site

Une victoire arrachée du bout des ongles

Après plus de 70 jours de mobilisation, les sept employés de l’onglerie du 50 boulevard de Strasbourg dans le 10ème arrondissement ont obtenu d’être régularisés et pourront continuer à travailler en France.

Non payés et non déclarés depuis plusieurs mois par un patron voyou, ces salariés surexploités ont eu le courage d’alerter sur leur situation, et ont reçu le soutien, entres autres, de la CGT, des partis de gauche, dont le PCF et les élus communistes parisiens depuis le déclenchement de la mobilisation, des associations, ainsi que de la mairie du 10ème arrondissement.

L’occupation des lieux pendant plus de deux mois, et la convergence des nombreux soutiens reçus a permis cette issue positive.

Dans un quartier qui connait de nombreuses situations analogues de surexploitation, cette victoire devrait être un signal pour engager de nouvelles actions pour faire reconnaître les droits d’autres salariés.

Nicolas Bonnet Oulaldj,
Président du groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris

Didier le Reste
Conseiller de Paris Communiste-Front de Gauche
Conseiller du 10ème arrondissement

Dante Bassino
Conseiller du 10ème arrondissement (PCF)

Dominique Tourte
Conseillère du 10ème arrondissement (PCF)


Dante Bassino, Didier Le Reste et Thierry Lepaon, Secrétaire Général de la CGT

Publié le

29 avril 2014

Auteur-e-s