Rechercher sur le site

VŒU RELATIF AU PROJET DE FERMETURE DE LA FNAC BASTILLE

VŒU PRESENTE PAR ALEXIS CORBIERE, CATHERINE VIEU-CHARIER, IAN BROSSAT, LES ELUS DU GROUPE COMMUNISTE ET ELUS DU PARTI DE GAUCHE

Considérant que depuis le 6 mars, les salariés de la Fnac Bastille, située dans le 12e arrondissement, à l’initiative des syndicats CGT, CFDT, FO et Sud, sont mobilisés contre la fermeture annoncée du magasin qui emploie 60 personnes.

Considérant que ce magasin est aujourd’hui rentable, que son personnel a des projets de développement, et que son extension est même possible.

Considérant que l’entreprise Fnac, partie prenante du groupe Pinault - Printemps - la Redoute (PPR), prévoit de supprimer 400 emplois (sur 4300) dont 168 à Paris avec d’autres projets de fermeture de sites, alors que l’entreprise a fait 170 millions d’euros de bénéfice en 2008 et que le groupe PPR compte distribuer 493 millions d’euros aux actionnaires en 2009 tout en supprimant au total 1850 emplois (Fnac, Conforama, La Redoute).

Sur proposition d’Alexis Corbière, Catherine Vieu-Charier, Ian Brossat, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris :

- D’intervenir auprès de Madame Christine Albanel, Ministre de la Culture, afin d’examiner la possibilité pour la Fnac de louer davantage d’espace commercial à l’Opéra Bastille et ainsi de diversifier les activités commerciales du magasin Bastille ;

- D’intervenir auprès de la direction de la Fnac, du groupe PPR et de son PDG M. François Pinault si nécessaire, afin qu’il revienne sur sa décision et
qu’aucun emploi ne soit supprimé dans ce groupe qui réalise des profits.

Publié le

12 avril 2009