Rechercher sur le site

VŒU RELATIF AUX DIFFICULTES FINANCIERES DES MISSIONS LOCALES PARISIENNES

Voeu sur proposition d’Emmanuelle Becker, des élus du groupe Communiste, d’Alexis Corbière et de Danielle Simonnet

Les cinq Missions locales parisiennes proposent aux jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire un service d’accueil, d’information, d’orientation et de suivi social et professionnel. La qualité et l’efficacité de leur travail en faveur des jeunes sont unanimement reconnues. (…)

Leur financement est assuré par trois sources : le Conseil général, le Conseil régional et l’Etat, auxquels s’ajoutent les subventions du Fonds social européen (FSE).

Malgré l’importance des missions socio-économiques qu’elles assurent, les financements attribués au Missions locales sont très insuffisants. Si la Région et l’Etat ont très légèrement augmenté leur participation financière, les subventions du Conseil général de Paris n’ont pas augmenté depuis plusieurs
années. A cela s’ajoute une baisse massive des subventions du Fonds social européen (FSE).

C’est pourquoi, sur proposition d’Emmanuelle Becker, des élus du groupe Communiste, d’Alexis Corbière et de Danielle Simonnet, le Conseil de Paris demande au Président du Conseil Général d’augmenter les subventions du département de Paris à ses cinq Missions locales et d’organiser dans les meilleurs délais une réunion de concertation, afin que soit examinée la situation financière des Missions locales et que chaque financeur attribue en conséquence les moyens nécessaires à la poursuite et au développement de leurs missions.

Publié le

11 mars 2009