Rechercher sur le site

Voeu Relatif à l’institut Kurde de Paris

Conseil de Paris
Séance des 26, 27 et 28 mai 2015

Présenté par Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et les élu-es du groupe Communiste - Front de Gauche
Rattaché à la délibération 2015 DAC 317

La Mairie de Paris soutient depuis de nombreuses la Fondation Institut kurde de Paris, installée dans le 10ème arrondissement.

De nombreuses actions y sont réalisées, en particulier dans le domaine culturel pour la préservation de la littérature, l’histoire, l’art et le patrimoine culturel kurde.
L’institut kurde a vu ses subventions se réduire au fil des ans par ses différents financeurs au point de mettre aujourd’hui dangereusement en péril la pérennité de l’association.

La Ville de Paris a en 2015 augmenté légèrement sa subvention par rapport à l’exercice budgétaire précédent.

Cependant l’urgence financière dans laquelle se trouve cette situation résulte principalement du désengagement massif de l’Etat auprès de cette structure.

Ce désengagement de l’Etat français a été compensé pendant une période par un financement de la région irakienne du Kurdistan, qui ne peut plus aujourd’hui, du fait du conflit en cours, subventionner des activités culturelles hors de ses frontières.

Considérant que le travail réalisé par l’institut Kurde de diffusion et de préservation du patrimoine culturel Kurde est d’intérêt national et international ;

Pour ces motifs, sur proposition de Raphaëlle Primet, Didier Le Reste et Nicolas Bonnet au nom du groupe communiste-Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le voeu que la Maire de Paris :
- rappelle l’attachement de la Ville de Paris à l’institut kurde de Paris ;
- envisage, de manière exceptionnelle, d’augmenter son soutien à l’institut ;
- demande au Ministre des affaires étrangères et du développement international ainsi qu’à la Ministre de Ministre de la Culture et de la Communication de réévaluer les subventions de l’Etat pour l’institut Kurde et ce dès l’année 2015.