Rechercher sur le site

Vœu Relatif à la situation des exilés séjournant dans le 10ème arrondissement de Paris, adopté à l’unanimité du Conseil du 10ème arrondissement de Paris, le 6 décembre 2010.

Vœu présenté par Alain Lhostis, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, Rémi Féraud et les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, Véronique Dubarry et les élus du groupe Europe Ecologie – Les Verts et apparentés,

L’hiver est là et malgré les mesures prises par la municipalité de Paris pour mettre à l’abri les personnes à la rue, certaines ne trouvent pas encore de places pour dormir dans un endroit aux conditions d’hygiène satisfaisantes, à l’abri du froid et des intempéries. Parmi elles se trouvent des exilés, nombreux dans notre arrondissement et parfois des mineurs.

Il y a donc urgence à ce que des places d’hébergement en quantité suffisante soient mises à leur disposition.

Pour autant, cela ne règle pas la situation de mise à l’abri durant la journée.

A plusieurs reprises, durant ces dernières années, les élus de la majorité au conseil du 10ème arrondissement ont formulé la proposition d’utiliser le rez-de-chaussée de la caserne des pompiers de Paris « Château Landon », inoccupée depuis octobre 2002, afin d’y accueillir, le jour, les personnes sans abri, particulièrement les exilés, pour qu’ils puissent y prendre leurs repas, y entreposer leur affaires personnelles et se poser un moment en toute quiétude, rencontrer les associations qui les aident quotidiennement.

Malgré plusieurs manifestations de la population et l’interpellation des élus lors des réunions des conseils de quartier, des courriers adressés au préfet de police de Paris chargé de l’entretien de ce bâtiment et plusieurs vœux, déposés et adoptés en séance des conseils du 10ème arrondissement et de Paris en ce sens, à ce jour, aucun signe d’avancée dans ce dossier n’a été donné.

Pour ces motifs, Alain Lhostis et les élus du groupe communiste et les élus du Parti de Gauche, Rémi Féraud et les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, et Véronique Dubarry et les élus du groupe Europe Ecologie – Les Verts et apparentés, demandent à nouveau au Préfet de Police que, dans les meilleurs délais, un lieu d’accueil de jour pour les personnes vivant à la rue et particulièrement les exilés séjournant dans le 10ème arrondissement, avec bagagerie, distribution des repas et lieux de repos et de détente, s’implante provisoirement dans la cour et au rez-de-chaussée de la caserne Château-Landon désaffectée depuis plus de 7 ans.

Publié le

16 décembre 2010