Rechercher sur le site

Voeu relatif au passe Navigo Emeraude Améthyste

Lors de l’examen de la réforme de la carte Emeraude en décembre dernier, nous avons gagnés le maintien de la gratuité ou la baisse de 40 à 30€/an du tarif de la carte pour les plus bas revenus, soit plus de la moitié des bénéficiaires. Mais pour l’autre moitié le tarif a triplé. Les élu-es PCF/FDG demandent la remise à plat de la grille des tarifs de la carte Emeraude pour une progressivité des tarifs qui tiennent compte des attaques répétés contre le pouvoir des retraités.

Ce voeu n’ a pas été adopté

Déposé par Nicolas Bonnet-Oulaldj, Didier Le Reste, Hervé Bégué, Danièle Premel, Jean Noel Aqua, Raphaelle Primet et les élu-e-s du groupe Communiste-Front de Gauche

Considérant la réforme des conditions d’attribution du passe Navigo Emeraude Améthyste introduisant la notion de progressivité des tarifs en fonction du montant de l’impôt sur le revenu soumis au barème ;

Considérant que cette réforme a maintenu la gratuité en zone 1-2 pour les anciens combattants, les veufs et veuves de guerre, les personnes de plus de 65 ans vivant des minimas sociaux et a fait baisser le tarif de 40 à 30€ pour les personnes de plus de 65 ans qui sont non-imposable, de sorte que plus de la moitié des bénéficiaires du passe Navigo Emeraude Améthyste ont conservé la gratuité ou ont vu le tarif baisser ;

Considérant que la réforme a également eu pour conséquence d’augmenter les tarifs de manière importante pour les bénéficiaires aux revenus relativement moins modestes soit ceux dont le montant de d’impôt sur le revenu soumis au barème n’excède pas les 2 028€ ;

Considérant que cette décision vient grever le budget de retraités qui, ces dernières années, ont vu leur pouvoir d’achat baisser notamment sous l’effet du gel des pensions de retraites, de la fiscalisation de certains de leurs éléments constitutifs ou de l’instauration de la Contribution Additionnelle de Solidarité sur l’Autonomie ;

Considérant que des mesures budgétaires prises par la Ville de Paris ont eu pour conséquence de renchérir le coût de l’usage d’un véhicule individuel ;

Considérant que de multiples mesures prises par la Ville de Paris en matière de lutte contre la pollution visent à inciter le report modal des automobilistes vers les transports en commun ;

Considérant que le renchérissement du coût des transports pour les retraités va à l’encontre de cette logique ;

Considérant que la gratuité des transports en commun figure parmi les mesures d’urgence permettant de lutter efficacement contre les pics de pollution atmosphérique

Considérant la volonté de la municipalité de répondre aux besoins sociaux des Parisiennes et des Parisiens ;

Considérant l’attachement de la municipalité à la mobilité pour tous ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Didier Le Reste, Hervé Bégué, Danièle Premel, Jean Noel Aqua, Raphaelle Primet et des élu-es du groupe Communiste-Front de Gauche, le conseil de Paris émet le vœu
•que la grille de tarification du passe Navigo Emeraude Améthyste soit remis à plat, en concertation avec les organisations syndicales et associations représentatives des retraités
•que la Maire de Paris réponde favorablement à la demande d’audience déjà formulée par ces organisations.