Rechercher sur le site

Voeu contre la fermeture des agences de proximité et des agences spécifiques de Pôle emploi

Vœu présenté par Ian Brossat, Emmanuelle Becker,
Le groupe Communiste et élus du Parti de gauche

Considérant les projets de fermeture des agences de proximité et des agences spécifiques de Pôle Emploi à Paris ;

Considérant que ce projet de réorganisation prévoit de passer d’une soixantaine d’agences à Paris à une vingtaine seulement ;

Considérant que ces fermetures s’inscrivent dans des projets de regroupement sur un plus petit nombre de sites avec des accueils d’usagers à grande échelle, qui entraînent une dégradation et une déshumanisation de l’accueil, du traitement des demandes et des conditions de travail.

Considérant que des exemples précédents de regroupement d’agences laissent présager une diminution des personnels sur les sites regroupés par rapport aux sites actuels de proximité.

Considérant que ce type de regroupement vise notamment la mutualisation des traitements des dossiers, les agents ne pouvant plus apporter de réponse sur place aux usagers, ce qui entraîne une dégradation de l’offre de service aboutissant à une mise à distance des usagers, génératrice de conflits.

Considérant que les précédents projets de regroupement réalisés à Cardinet ou dans le 13ème arrondissement ont rapidement montré une saturation des nouvelles agences ainsi créées et le renvoi des dossiers d’indemnisation sur d’autres sites faute de pouvoir les traiter sur place.

Considérant que les représentants des personnels dénoncent une organisation particulièrement éprouvante pour les agents et inefficace pour les usagers, et s’opposent majoritairement à la création de « sites usines », comme le montre la motion adoptée lors de l’assemblée générale des personnels Pôle emploi IDF du 18 janvier dernier.

Considérant l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi à Paris, les besoins de suivi personnalisé et le grand nombre de personnes en situation particulièrement précaire ou très éloignées de l’emploi.

Considérant la nécessité de garantir un service public de proximité à destination des demandeurs d’emploi ;

Sur proposition de Ian Brossat, Emmanuelle Becker, du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que le Maire de Paris s’adresse au Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social afin qu’il renonce aux projets de fermetures des agences parisiennes de Pôle emploi.

Publié le

11 février 2013

Auteur-e-s