Rechercher sur le site

Vœu contre le projet de "Charles de Gaulle Express"

Conseil de Paris Séance des 14, 15, 16 et 17 décembre 2015
Présenté par Didier Le Reste, Danièle Premel et les élu-es du groupe Communiste - Front de Gauche

Considérant la nécessité de d’impulser une transition écologique de notre société, pour passer à un modèle durable et moins polluant ;

Considérant que les questions d’écologie sont des questions de santé publique comme des questions sociales ;

Considérant que l’investissement massif, notamment dans les transports en commun pour tous, est indispensable pour mener à bien cette transition écologique de notre société ;

Considérant qu’à l’heure de la COP 21, la France se doit d’être exemplaire et doit donner des signaux forts sur la question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ;

Considérant le projet de ligne ferroviaire appelée « Charles de gaulle Express », reliant la gare de l’Est à l’aéroport Charles de Gaulle ;

Considérant l’annonce du Premier Ministre, lors du comité interministériel sur le Grand Paris du 15 d’octobre 2015, « d’accélérer le mouvement de la ligne Charles de Gaulle Express », pour sa mise en route effective en 2023 ;

Considérant la ligne B du Réseau Express Régional (RER), relie déjà Paris et l’aéroport Charles de Gaulle, et que la ligne 17 du réseau ferré de transports en commun « Grand Paris Express » desservira également l’aéroport ;

Considérant que cette nouvelle ligne ne desservira ni les arrondissements parisiens, ni les villes de la banlieue parisienne qu’elle traverse, et revêt donc un intérêt général limité ;

Considérant que le coût de cette ligne réservée aux seules personnes qui se rendent à l’aéroport Charles de Gaulle est estimé entre 1,7 et 1,9 milliards d’euros ;

Considérant que ce projet décrété par l’Etat entre en contradiction avec le nouveau dispositif « welcome », impulsé par le syndicat des transports d’Ile de France (STIF), visant à renforcer les moyens d’accompagnement et d’accueil à la vente pour les personnes venant de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle ;

Considérant que dans les annonces, cette ligne qui traversera une grande partie du 18eme arrondissement ne serait pas couverte, et amènerait de nouvelles nuisances quotidiennes pour les riverains ;

Considérant que les riverains et les riveraines du quartier la Chapelle, et plus précisément ceux et celles de la Porte de la Chapelle, souffrent déjà d’importantes nuisances dues aux infrastructures routières et ferroviaires ;
Considérant que nombreuses élues et de nombreux élus locaux s’opposent au niveau Francilien à la création de cette ligne ;
Considérant que ce projet ne peut être imposé d’une manière brutale, en opposition avec les populations et les élu-e-s locaux des villes et arrondissements des villes du tracé de cette ligne ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, Danièle Premel, Didier le Reste et les élu-e-s du groupe communiste Front de Gauche, le conseil de paris émet le vœu que la Maire de Paris interpelle le Gouvernement pour que celui-ci abandonne le projet de la ligne « Charles de Gaulle Express ».

Ce vœu n’a pas été adopté

Publié le

15 décembre 2015

Auteur-e-s