Rechercher sur le site

Voeu de l’exécutif relatif au soutien de la ville de Paris aux parlementaires et élus locaux en Turquie

Considérant l’arrestation par la police turque de 11 représentants du parti populaire
démocratique kurde (HDP), notamment ses deux coprésidents Figen Yüksekda et Selahattin Demirtas,

Considérant que ces arrestations ont été réalisées dans des conditions extrêmement
violentes,

Considérant que ces arrestations de parlementaires turcs s’ajoutent à celles d’élus locaux, notamment celles des deux co-maires de la Ville de Diyarbakrr, Guhan Kisanak et Firat Anli,

Considérant que ces arrestations ont eu lieu quelques jours seulement après l’arrestation d’une douzaine de journalistes du journal d’opposition Cumhuriyet, parmi lesquels son rédacteur en chef Murat Sabuncu, l’éditorialiste Kadri Gursel ou le dessinateur Musa Kart,

Considérant l’intensification de la répression contre des dirigeants pro-kurdes et contre la presse d’opposition depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet dernier,

Considérant que, depuis la mi-juillet, 37.000 personnes ont été arrêtées, et 110.000 enseignants, policiers, magistrats, membres des services secrets et autres ont été mis à pied,

Considérant la dérive autoritaire du président turc et les mesures anti-démocratiques prises par le régime,

Considérant la mobilisation de la Ville de Paris, et notamment du groupe Communiste, en faveur des élus locaux arrêtés en Turquie.

L’exécutif municipal émet le voeu que la Ville de Paris :
- Réaffirme la nécessité de respecter les institutions démocratiquement élues de
Turquie ;
- Adresse un courrier à l’Ambassadeur de Turquie en France, demandant aux autorités
turques de garantir le respect des droits fondamentaux des parlementaires, des élus
locaux et de toutes les personnes arrêtées pour des motifs politiques en Turquie et
de mettre fin aux détentions arbitraires ordonnées pour des motifs politiques en
Turquie.

Publié le

15 novembre 2016